Présidée par le SP/DNPGCA, la réunion de réévaluation de la situation alimentaire, nutritionnelle et pastorale a eu lieu du 14 au 16 juin 2017 à Dosso. Elle a fait le point sur les réponses mises en œuvre et planifiées pour la période de soudure 2017. Elle a noté avec satisfaction le niveau actuel de la réponse mise en œuvre par l’Etat et ses partenaires.

Elle a noté un début d’amélioration de la situation humanitaire dans la région de Diffa, notamment le retour des déplacés internes dans leurs villages et la reprise des activités productives. Pour maintenir et renforcer cette tendance, la réunion a recommandé de Poursuivre/renforcer les secours humanitaires aux réfugiés, déplacés et aux populations hôtes, renforcer les mécanismes de coordination d’ensemble et le leadership de l’Etat, poursuivre et renforcer la fourniture des services sociaux de base essentiels à la population notamment des infrastructures communautaires (santé, éducation et hydraulique).

Concernant le diagnostic et les perspectives, l’analyse de la réunion a fait ressortir au niveau national 193 zones vulnérables (extrêmement et moyennement), contre 180 identifiées en décembre 2016.

Ainsi la population vulnérable a été réévaluée à 1 847 000 personnes dont 370 350 personnes impactées par la Hausse des Prix des céréales. En rappel, la population vulnérable de la région de Diffa a été réévaluée à 408 367 personnes

Il faut rappeler que la planification de la réponse de la soudure concerne 1 201 000 personnes. Pour combler le gap de la cible additionnelle, d’environ 646 000 personnes, les efforts de mobilisation de ressources doivent être renforcés.

Aller au haut