Les 07 et 08 novembre 2017 s’est déroulé à Dosso, sous la présidence du Secrétaire Permanent du DNPGCA, l’atelier d’actualisation du Plan opérationnel de African Risk Capacity (ARC).

Conçue pour renforcer l’efficacité des interventions actuelles en cas d’épisode de sécheresse, l’ARC doit permettre aux pays d’apporter une aide plus rapide aux populations vulnérables affectées, de protéger les acquis du développement et de réduire les coûts du secours à court terme.

Pour ce faire, chaque pays participant à l’initiative souscrit à une police d’assurance et met en place un plan d’urgence définissant la manière dont les fonds de l’ARC doivent être utilisés pour aider au mieux les populations affectées. L’atelier de Dosso avait pour but justement d’établir le plan opérationnel de l’ARC sur la base des expériences des années passées.

Au final, si l’atelier a reconnu la pertinence des activités mises en oeuvre dans ce programme, il a néanmoins recommandé que les activités financées puissent se reposer davantage sur les cadres de concertation et d’échange existant au sein du Dispositif afin de partager et renforcer les réflexions nécessaires autour des opérations mises en oeuvre avec toutes les structures et partenaires impliqués dans la réponse aux crises.

Aussi, l’atelier a souhaité davantage d’information et de communication sur le programme ARC qui n’en diffuse que peu actuellement.

Aller au haut