• DSC_0372.jpg
  • DSC_1086.jpg
  • DSC_1992.jpg
  • DSC_2000.jpg
  • DSC_2021.jpg
  • s1.jpg
  • s6.jpg
  • s7.jpg
  • s8.jpg

Réunion d’échanges sur les recommandations pour la définition d’un cadre de référence en matière de filets sociaux de sécurité alimentaire au Niger  (8    août 2018 dans la salle de réunion de la CCA)

Organisée conjointement par le DNPGCA et OXFAM-Niger, la réunion d’échanges sur les recommandations pour la définition d’un cadre de référence en matière de filets sociaux de sécurité alimentaire au Niger, tenue le 08 août 2018 dans la salle de réunion de la Cellule Crises Alimentaires (CCA) a été présidée par le Secrétaire Permanent du Dispositif National de Prévention et Gestion des Crises Alimentaires (SP/DNPGCA).

 

 Elle s’inscrit dans le cadre du projet régional de Normalisation des Filets Sociaux de Sécurité Alimentaire – NFSSA qui est mis en œuvre dans trois pays sahéliens dont le Burkina Faso, le Mali et le Niger.

En effet, ce projet vise à capitaliser et diffuser des « bonnes pratiques » en matière de mise en œuvre des filets sociaux dans ces trois pays pour favoriser le partage d’expériences entre les acteurs impliqués. Le projet a pour objectif de mettre en place des cadres de références nationaux dans les trois pays d’interventions via un processus d’élaboration participatif basé sur les connaissances capitalisées en première phase.

 Le projet a permis la réalisation de progrès tangibles dans sa mise en œuvre notamment l’information et l’implication des acteurs dans cette dynamique ainsi que l’identification de la majorité des actions en cours, des pratiques et des enjeux propres à chacun des acteurs.

Le projet a permis de sortir les bonnes pratiques en matière de filets sociaux de sécurité alimentaire ainsi que les pistes pour la définition d’un cadre de référence au niveau national.

 La présente réunion est organisée dans le sens d’échanger sur ces recommandations très pertinentes et les prochaines étapes pour la définition d’un cadre de référence en matière de filets sociaux au Niger.

Etaient invités à cette rencontre les représentants des ministères et autres institutions nationales impliquées dans les politiques de protection sociale, les ONG de l’Alliance, les organisations du Système des Nations Unies, les bailleurs, le PROTECSO et les intermédiaires financiers.  

Aller au haut