• DSC_0372.jpg
  • DSC_1086.jpg
  • DSC_1992.jpg
  • DSC_2000.jpg
  • DSC_2021.jpg
  • s1.jpg
  • s6.jpg
  • s7.jpg
  • s8.jpg

Atelier de réflexion sur le mécanisme approprié et cohérent pour une véritable implication des OSV/SCAP-RU dans les activités de réponses

(Du 25 au 27 août 2018 à Dosso)

Du 25 au 27 août 2018 à Dosso, le Dispositif National de Prévention et Gestion des Crises Alimentaire (DNPGCA) a initié et organisé, avec l’appui de la GIZ, un atelier de réflexion sur le mécanisme approprié et cohérent pour une véritable implication des OSV/SCAP-RU dans les activités de réponses. Présidé par le SP/DNPGCA, la rencontre a regroupé les structures centrales et régionales du DNPGCA.

En effet, les activités du DNPGCA sont mises en œuvre à travers les cellules techniques qui le composent, les comités régionaux et sous régionaux de prévention et gestion des catastrophes et crises alimentaires (CR et CSR/PGCCA).

Ainsi pour assurer une meilleure synergie et responsabilisation dans la mise en œuvre des activités du DNPGCA au niveau communal et communautaire, des structures déconcentrées ont été créées : Observatoire de Suivi de la Vulnérabilité (OSV) et Système Communautaire d’Alerte Précoce et de Réponses aux Urgences (SCAP-RU).

Malheureusement, il a été relevé que ces structures communales et communautaires ne sont pas pleinement impliquées dans la mise en œuvre des activités de réponses.

Or, au vu du rôle que jouent les OSV et SCAP-RU dans les activités du DNPGCA, il s’avère nécessaire de les impliquer pleinement dans les activités de réponses du DNPGCA afin de le rendre opérationnels et d’en assurer leur pérennité.

C’est dans ce cadre que s’inscrivait cet atelier.

Globalement, l’atelier visait à réfléchir sur le mécanisme approprié et cohérent pour une véritable implication des OSV/SCAP-RU dans les activités de réponses.

Au terme de trois (3) de travaux, pour une meilleure implication des structures locales dans la mise en œuvre des réponses, l’atelier a recommandé :

Au DNPGCA

  • Clarifier le rôle des OSV/SCAP-RU dans les notes de cadrage des activités des réponses ;
  • Améliorer la sélection des prestataires de mise en œuvre des Projets d’Atténuation des Crises (PAC);
  • Rendre autonome le fonctionnement des OSV et SCAPRU par le financement de leurs microprojets ;
  • Etoffer la couverture en OSV et SCAPRU ;
  • Equiper les CSR et les OSV non pourvus en unité informatique afin d’assurer la disponibilité des données même avec la mobilité des cadres techniques étatiques;
  • Renforcer les capacités des OSV/SCAP RU (Ciblage, informatique, fonctionnement des OSV/SCAP RU, archivage, identification des zones vulnérables, etc.) ;
  • Elaborer un plan d’actions pour la mise en place, le suivi et l’encadrement des OSV/SCAP RU;
  • Dynamiser le Comité Technique National pour la recherche de financement, l’harmonisation et l’élaboration des outils ;
  • Vulgariser le mode opératoire de mise en place et d’opérationnalisation des OSV/SCAP-RU et les documents annexes (acte administratif de reconnaissance, prise en charge, matériels nécessaires).

Aux PTF:

  • Appuyer davantage la mise en place des OSV et SCAP RU ;
  • Impliquer les structures décentralisées dans la mise en œuvre des activités d’alerte et de réponse ;
  • Contribuer au renforcement des OSV et SCAP RU par le financement de leurs microprojets ;
  • S’aligner au mode opératoire des OSV et SCAP RU ;
  • Renforcer les capacités de ces structures décentralisées.

Aux communes:

  • Assurer le fonctionnement des structures décentralisées du DNPGCA (OSV et SCAP RU)
  • Impliquer davantage les structures décentralisées du DNPGCA dans la mise en œuvre et le suivi des activités de réponse (comités de vente, de distribution, etc.);
  • Appuyer la mise en place des OSV et SCAP RU ;
  • Organiser des voyages d’échange d’expériences avec les autres OSV et SCAP/RU fonctionnels.

imgimg2

Aller au haut